1.6.2 Les FELDSPATHS

On distingue classiquement dans les roches cristallines (magmatiques et métamorphiques) 2 groupes de feldspath:

- les Feldspaths alcalins:

- Albite sodique;

- Orthose potassique.

- les Feldspaths calco-sodiques:

- la série des Plagioclases.

Les Feldspaths de ces deux groupes se comportent différemment en fonction de la température de formation des roches; ainsi :

- roches de haute température : effusives.

Les deux groupes de Feldspaths y sont représentés par 2 séries continues, 2 solutions solides (on peut tous les représenter par le diagramme triangulaire). La Sanidine y est le Feldspath alcalin des roches effusives acides, type Rhyolite qui ont atteint 1000C.

-roches de températures relativement basses : plutoniques.

Ce sont les roches de profondeur pour lesquels la classification est plus réduite : ce sont les Feldspaths cristallins cristallisant à 650C.

1.6.2.1 Les Feldspaths potassiques

Formule: [Si3 Al O9]K

On décrit:

- Orthose: Monoclinique }

} 2 polymorphes

- Microcline: Triclinique }

- Sanidine: Monoclinique

L' Orthose existe surtout dans les roches magmatiques et se reconnaît microscopiquement à l'existence fréquente de la macle de Carlsbad.

Le microcline est observable surtout dans les roches métamorphiques, il présente une association de deux macles: la macle de l'Albite et celle de la Péricline.

Ces 2 macles ayant des orientations orthogonales cela se traduit, en lames minces observées au microscope, en lumière polarisée et analysée, par un quadrillage chatoyant.

Toujours en lame mince, on peut également observer une structure interne particulière à ces Feldspaths : les Perthites.

Ce sont des minéraux dont les composants ne se sont pas mélangés, ou se sont dissociés, en raison de la formation à basse température. Ces composants sont l'Orthose et l'Albite (solution solide). On observe, au microscope, des sections d'Orthose qui présentent, en leur sein, des bandes plus ou moins égales et plus ou moins anastomosées d'Albite.

La Sanidine ne se rencontre que dans les roches effusives.

1.6.2.2 Les Plagioclases

Formule: [Si3 O8 Al] Na-Ca

Ces minéraux sont décrits comme une solution solide : c'est une série isomorphe de l'Albite à l'Anorthite, fractionnée de façon arbitraire:

- Albite(Ab) ayant 0 à 10% An

- Oligoclase ayant 10 à 30% An

- Andésine ayant 30 à 50% An

- Labrador ayant 50 à 70% An

- Bytownite ayant 70 à 90% An

- Anorthite ayant 90 100% An.

Cette série est complète dans les laves et les autres roches cristallines. La modification de composition des Plagioclases se traduit, dans des cristaux de différentes espèces, par une modification de l'angle d'obliquittée alpha de l'élipsoïde.

L'explication de la composition des divers Plagioclases est donnée par l'explication de la courbe "solidus-liquidus" des 2 composants en fonction de la température.

Exemple d'un mélange binaire:

An50, soit 50% d'Albite + 50% d'Anorthite, placé au point A: le premier cristal qui se forme a la composition An82, au point B.

Ensuite avec refroidissement, la composition du liquide magmatiques évolue vers C alors que la composition des cristaux formés et évolue vers l'autre point D, placé sur l'autre courbe.

Le phénomène se produit ainsi lorsque le magma évolue en équilibre et lentement.

Cependant si des perturbations interviennent, le cristal, qui s'est déjà formé, est conservé et la variation de composition chimique se traduit par la formation d'une enveloppe concentrique qui se met autour de ce minéral. Ainsi, par exemple, se forment les Plagioclases zonés des Diorites.

Détermination de la composition des Plagioclases :

On peut mesurer la composition des Plagioclases, en fonction de la mesure de l'angle d'obliquité que font les ellipsoïdes, c'est-à-dire par la mesure de l'angle d'extinction alpha, de certaines sections de Plagioclases sur lames minces.

1.6.2.3 Les Feldspathoïdes

Se sont des silicates proches des Feldspaths, mais qui contiennent moins de Silice. De ce fait, la cohabitation de ces minéraux avec la Silice libre (le quartz ) est impossible.

1.6.2.3.1 La Néphéline

C'est le plus commun des feldspathoïdes et elle peut exister dans toutes les roches sous-saturées.

Elle cristallise dans le système hexagonal.

Ce minéral est délicat à reconnaître en lames minces, ses caractères optiques ressemblent trop à ceux des Plagioclases.

1.6.2.3.2 La Leucite

Ce minéral ne se rencontre que dans les laves. On peut le placer en équivalence avec l'Orthose.

La Leucite cristallise dans le système cubique.

1.6.2.3.3 L' Haûyne

On range ce minéral dans les feldspathoïdes bleus.

Elle cristallise dans le système cubique.

Signalons que la roche Lapiz-lazuli, de teinte bleue, est riche en Lazurite, feldspathoïde proche de la Haûyne

1.6.2.3.4 L' Analcime

Ce minéral qui cristallise dans le système cubique, se rencontre surtout dans les laves de type Basaltes.

L'Analcime est proche des Zéolites, minéraux constituant une famille se différenciant un peu des feldspathoïdes.

Le duo Analcime et Zéolite signe aussi certaines zones du métamorphisme.

Dans le groupe de l'Analcime citons la Chabasite, l'Eulandite, et le Mésotype.